Perspectives 2017-2019

Le projet de budget 2017 du Ministère des Sports est évalué à la somme de 17 596 318 640 de FCFA contre 9 917 172 840 de francs pour l’exercice 2016 soit une hausse de 7 679 145 800 de francs en valeur absolue et 77,43 % en valeur relative. Ce montant considérable des inscriptions sans précédent du projet de budget 2017 indique clairement le volume et l’envergure des activités programmées en 2017.

Il s’agit de consolider et de renforcer les activités et projets déjà engagés, ensuite d’ouvrir de nouveaux projets qui contribuent à l’objectif sectoriel, de «construire un système sportif accessible et performant qui contribue au développement économique et social du Sénégal».

Construction et réhabilitation des infrastructures sportives
La part importante allouée à la construction et à la réhabilitation des infrastructures sportives (70,16%) montre l’importance des actions programmées en matière de construction et de réhabilitation d’infrastructures sportives avec notamment le démarrage de la construction du Stade Assane Diouf (5 milliards au démarrage).

Participation aux compétitions internationales

L’autre inscription significative est celle consacrée aux compétitions internationales, eu égard au nombre important de rencontres sportives majeures auxquelles le Sénégal sera engagé en 2017, notamment : la CAN Football sénior, la CAN Football U20, les Eliminatoires pour la Coupe du Monde 2018, l’Afro basket féminin, l’Afro basket masculin, les Jeux de la Francophonie à Abidjan, les Jeux africains de la Jeunesse et les Jeux islamiques de Bakou.

A ces activités, il faut ajouter les championnats d’Afrique et du monde de diverses disciplines avec un accent mis sur le programme de gestion ciblée des athlètes en direction des Jeux olympiques de « Tokyo 2020 ». Dans le long terme, il sera consolidé et renforcé par le programme Elite Jeunes- Génération 2024.

Enfin, une priorité sera accordée aux anciens sportifs ne pouvant plus participer aux compétitions internationales dans le cadre du programme de réinsertion des anciens sportifs de haut niveau.

Généralisation des conventions d’objectifs

La signature des conventions d’objectifs sera élargie aux autres disciplines en prenant le soin d’évaluer la mise en œuvre de la première phase.

Dans le domaine du sport scolaire et universitaire
Il s’agit de mettre en place la Fédération nationale du Sport scolaire et de la Fédération nationale du sport universitaire.

Dans le domaine de la formation
La formation continue des cadres sera relancée avec le Projet de formation des cadres du Ministère des sports qui a désormais un chapitre budgétaire doté en ressource.

L’étude de faisabilité en cours de formulation sur la rénovation du CNEPS de Thiès permettra à l’établissement de pouvoir se déployer.

Evaluation de l’apport du sport au PIB

Dans le cadre de son objectif de renforcer la contribution du sport au développement, le Ministère des Sports envisage de lancer une étude d’évaluation de la place du sport dans le Produit intérieur brut (PIB).

Mise en oeuvre de projets structurants

La mise en oeuvre de projets structurants est une modalité essentielle de l’opérationnalisation de l’objectif sectoriel assigné par le PSE au Sport qu’il classe dans son axe 1. Quatre projets importants inscrits en maturation avec le concours de la Direction générale de la Planification et des Politiques économiques (DGPPE), sont en cours de formulation.

  • aménagement d’une cité olympique à Diamniadio ;

  • projet de promotion des métiers du sport et des métiers liés au sport ;

  • projet de rénovation du CNEPS ;

  • projet d’aménagement de bases de loisirs dans les forêts et espaces urbains: Cas de la forêt de Mbao.